,

Le terrazzo, ciment coloré des années 80

Le Terrazzo kezako ? Humm… ne serait-ce sol moucheté de chez vos grand-parents ?

Dans le mille ! C’est effectivement un carrelage résistant à l’usure du temps. Originaire de l’Antiquité, le terrazzo tire son nom d’une petite commune italienne près de Vérone. Il est fabriqué à base de ciment teinté dans la masse, auquel on ajoute un granulat de marbre. Sec, il est poncé pour obtenir une surface lisse. Ce ponçage permet au Terrazzo d’être naturellement moins poreux. Aujourd’hui il est le chouchou des architectes néo chic et branchés.  Étonnant, envoutant, surprenant,  le terrazzo entraîne avec lui une multitude de qualificatifs plutôt joyeux. Papier peint, vaisselle et coussins signent officiellement le retour en grâce de ce matériau tour à tour fantaisiste et brut datant des années 80 et du mouvement Memphis.  Découvrez-le dans l’épicerie branchée La Maison Plisson à Paris,  offrez-le en papeterie (Normann Copenhagen) pour pimper un bureau, amusez-vous par petites touches à le distiller un peu partout dans la maison (coffret de 6 cuillères à dessert Albert de thiers) et veiller à éviter le total look 😉 Ses couleurs inédites et son caractère unique sont révélatrices d’ intérieurs qui cherchent à s’éloigner des univers lissés et uniformes.  Le terrazzo, mi-rétro, mi- fantaisiste combine d’infinies possibilités pour ne pas vous laisser de marbre.

 

les commentaires
0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *